Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/01/2011

Les maîtres de Malcéor.

Actuellement je travaille sur un projet qui est de l'odre du marathon pour moi. Je frise les 35 000 signes et espère atteindre les 45 000 ! Un vrai petit roman ! Je souhaite faire les premiers envois d'ici deux semaines... mais que la dernière ligne droite paraît longue... Et puis il reste encore les relectures...

L'histoire ? La vie de vampire vous semble être un long fleuve de sang tranquille ? Entre nuits noires et victimes apeurées. Vous avez tout faux !

Le début pour le week-end :

       Le regard humide de Julien était tourné vers l’écrasante silhouette du château. La trouille au ventre, il baissa la tête et la replaça derrière le dos de son père, à l’abri du vent. Mais le vélomoteur qui les transportait tous les deux là haut décida qu’il n’irait pas plus loin. Les ondes négatives qui se dégageaient de l’énorme bâtisse venaient d’avoir raison de sa volonté. « Tu vas redémarrer sacré non de non ! C’est pas le moment de nous lâcher ! » Les coups de clef du père de Julien dans le démarreur n’avaient aucun effet. L’homme et l’enfant n’avaient d’autre choix que de continuer le chemin à pieds. De son piton rocheux, le château de Malcéor surmontait la vallée et son village depuis des siècles. Mais de mémoire d’homme, personne jusque là ne s’y était aventuré. Julien et son père levèrent la tête, ils étaient arrivés à ses pieds. « On est pas obligé. » murmura Julien. « T’inquiète pas le plus dur est fait. Ça fait une sacrée côte. Hein ? » Julien se dit que ça pouvait aussi faire une sacrée descente. Et pourquoi ne pas la prendre maintenant ? Il y avait d’autres moyens de gagner de l’argent. Mais à quoi bon ? Puisque son père était de toute façon abonné aux plans foireux. Alors celui ou un autre…

Commentaires

J'aime bien l'évocation, le ton et style de l'écriture.
Les images viennent facilement en tête et cela donne envie de connaître la suite.

Écrit par : Bruno | 31/01/2011

Merci pour ce tout premier commentaire !

Écrit par : Valérie | 31/01/2011

Les commentaires sont fermés.